jump to navigation

Recherche d’appartement septembre 12, 2005

Posted by sdefresne in Uncategorized.
add a comment

Cela faisait quelques temps que l’idée de changer d’appartement me trottait en tête, et au cours du mois de Juillet, je me suis décidé à passer de l’idée au projet. J’ai donc envoyé à mon propriétaire ma lettre de préavis pour l’informer de mon intention … Deux mois plus tard me voilà donc activement à la recherche d’un appartement sur Paris, et ce n’est vraiment pas facile. Pourtant je ne pense pas être si exigeant que ça : je cherche juste un deux pièces de 30 m² au moins, pour moins de 670€, et si possible dans un quartier sympa.

Et je l’avais presque trouvé ce week-end. J’ai visité trois appartement correspondant à ces critères, deux le samedi et un troisième le dimanche. J’ai été très intéressé par les deux premiers, mais la propriétaire du second (tout en plancher, le rêve) m’a dit vouloir prendre le week-end pour réfléchir. Donc lorsque la propriétaire de l’autre appartement m’a contacté, je lui ai demandé si elle pouvait me laisser un peu de temps pour réfléchir … grossière erreur … car lorsque je l’ai rappelé aujourd’hui, elle m’a dit avoir finalement loué l’appartement à quelqu’un d’autre. Mais elle m’a aussi dit que j’avais été la première personne qu’elle avait contacté ! En ce qui concerne l’autre appartement, mon dossier n’a pas plu à la propriétaire … Et pour celui de dimanche, ne sachant pas encore le fiasco des deux premiers, c’est moi qui l’ai refusé !

Comme on dit, il vaut mieux ne pas courir après deux lièvres à la fois, on risque de n’en attraper aucun. Bon, ce n’est que partie remise, il me reste encore un peu de temps afin de trouver un appartement. Courage !

New Spring août 21, 2005

Posted by sdefresne in Lectures.
add a comment

New Spring

Première des trois prequel prévu par Robert Jordan pour The Wheel of Time, ce livre nous permet de découvrir plus en détail Moirane Damodred et Lan Mandragoran. C'est un roman assez court qui peut se lire hors de la série dont il constitue une bonne introduction. On retrouve le style de l'auteur qui affectione toujours autant les descriptions minutieuses ainsi que de nous faire partager les réflexions des personnages.

Au niveau de l'histoire, on retrouve Moirane Damodred et Siuan Sanche à la fin de leurs années d'Accepted lorsqu'elles assistent à la prédiction de la résurection du Dragon par Gitara. Moirane n'aura alors de cesse de passer l'épreuve pour devenir Aes Sedaï et pour partir à la recherche de cet enfant dont dépend le destin du monde, tâche à laquelle elle consacrera sa vie comme on a pu le découvrir dans la série. Nous ne la suivrons que dans les premières étapes de cette quête — qui durera une vingtaine d'année — en fait jusqu'au moment où elle prendra Lan pour Warder.

Et oui, ce livre lève enfin le voile de mystère qui entourait ces deux personnages si peu semblable et nous montre enfin comment Moirane a pu convaincre Lan Mandragoran d'abandonner son combat contre le Blight et se lier à lui. Robert Jordan avait déjà présenté celle-ci dans une nouvelle — publiée dans le receuil Legends — et je dois dire que le passage est bien réussi. Il n'y a pas de temps mort, et l'on en apprends un peu plus sur les Aes Sedaï.

Note: 4/5

Pourquoi ce blog ? août 16, 2005

Posted by sdefresne in Uncategorized.
add a comment

J’ai décidé de poster dans la semaine qui suit — il me faudra peut-être plus de la semaine, mais j’espère que ce ne sera pas le cas — quelques posts anti-datés afin de raconter mes vacances en Corse. Et si vous savez lire entre les lignes, vous arriverez probablement à savoir pourquoi j’ai commencé ce blog.

Harry Potter and the Half-Blood Prince août 15, 2005

Posted by sdefresne in Lectures.
add a comment


Harry Potter and the Half-Blood Prince

Retour à Hogwart avec Harry, Ron et Hermione pour leur sixième et avant-dernière année d'étude. J'ai passé toute la journée à savourer leurs aventures dans ce tout nouveau tome. Et je n'ai plus qu'une envie : lire le septième et dernier tome :-p L'univers de J.K. Rolling est toujours aussi magique, même s'il est devenu bien plus noir depuis le retour de Lord Voldemort dans Harry Potter and the Goblet of Fire.

J'ai particulièrement apprécié de voir que les personnages ont mûri aussi bien physiquement, intellectuellement qu'émotionnellement depuis le tout début de la série. Que de différence entre ce jeune homme de seize ans et le jeune garçon de onze ans que l'on a découvert dans Harry Potter and the Philosopher's Stone. Au cours de ces cinq années passée à Hogwart, il a appris à maîtriser ses émotions, et à réfléchir avant d'agir. Hermione et Ron de leur côté arrive enfin à avoir confiance en eux.

Spoilers

Au cours de cette nouvelle année, Albus Dumbledore va faire découvrir à Harry la jeunesse de Tom Marvolo Riddle, plus connu actuellement sous le nom de Lord Voldemort, et tenter de lui montrer comment il peut être vaincu. Parallèlement, Harry va tenter découvrir ce que manigance Draco Malfoy avec l'appui de Severus Snape.

On trouvera aussi de nombreuses confirmations des relations sentimentales que l'auteur nous faisait miroiter depuis le début de la série. Ainsi Ginny et Harry sortiront enfin ensemble, et l'aventure superficielle que Ron entretiendra avec Lavender — Won-Won — permettra à Hermione et Ron de dévouvrir leur attachement l'un pour l'autre … même si cela n'aboutira pas encore dans ce volume-ci.

J'ai malgré tout un tout petit regret : pourquoi Harry se sent-il obligé de rompre avec Ginny. D'où leur vient cette idée à ces sauveurs du monde que leur ennemi arrêteront de vouloir les atteindre à travers les êtres qui leur sont chers car ils auront cessé de les voir. Ça ne marche jamais, tout ce qu'ils réussissent à faire à travers celà c'est se donner des soucis supplémentaires. Bon, j'espère qu'ils se remettront ensemble une fois Lord Voldemort terrasé dans le dernier tome. Ils font un si joli couple 🙂

Pour finir, un petit lien vers une interview de J.K. Rolling.

Note: 4.5/5

Assassin’s quest août 10, 2005

Posted by sdefresne in Lectures.
add a comment

Assassin's quest

Je viens de finir de lire le troisième tome de la trilogie de l'assassin royal de Robin Hobb. C'est une trilogie intéressante, mais à laquelle j'ai eu du mal à accrocher. Après réflexion, je pense que cela provient du personnage principal de l'histoire FitzChivalry, bâtard royal, qui me semble dépourvu de toute capacité d'analyse … ou alors c'est un simple d'esprit 😉

Malgré tout, cela reste une très bonne série. L'écriture de Robin Hobb est claire et prenante, même si souvent elle a tendance à vendre la mèche. Ainsi, en introduction au chapitre dans lequel le héros rencontre pour la première fois Lady Patience, elle nous indique comment cette relation finira.

Toutefois, cela provient sûrement de la façon dont l'auteur cherche à nous présenter l'histoire. En effet, on se rend compte dès le début que l'on lit le récit que fait le héros maintenant qu'il est vieux de la vie qu'il a mené. Et chaque chapitre commence par une réflexion de Fitz sur les évènements qu'il a rencontré au cours de son périple. Réflexions qui parfois se répète … comme pourrait le faire une personne qui n'est plus très sûre de ses souvenirs.

Dans l'ensemble, je conseillerais ce livre aux personnes qui veulent débuter dans la fantasy. Et sur ce domaine on est servi : royaumes en périls, magiciens puissants, dragons, un héros qui parle aux animaux, … Mais il ne faut pas s'attendre à une œuvre du calibre du Trone de Fer.

Note: 2.5/5

Ballade au bois de Vincennes août 7, 2005

Posted by sdefresne in Uncategorized.
add a comment

Des fleurs à Paris-Plage

Voici un week-end qui commence bien. Tout d’abord pour mon cours de code, je n’ai fait que deux fautes au second test. Pas mal, sachant que je ne me suis inscrit qu’il y a deux semaines et que j’ai eu mon premier vrai cours aujourd’hui. Bon, il est vrai que cet examen était ridiculement facile … Mais ça me rassure, j’ai des chances d’avoir mon code rapidement si je continue comme ça.

Ensuite, j’ai passé mon après-midi à faire du roller. Je suis passé par Paris-Plage vers 13h; c’est la bonne heure pour y passer car il n’y a pas trop de monde. Puis ensuite je suis allé au bois de Vincennes. J’ai pu me promener autour du lac de Daumesnil; j’ai lu sur une des deux îles.

Retour à la maison pour manger chinois (j’avais la flemme de me faire à manger après avoir fait les courses). Puis direction le cinéma pour voir Shaun of the dead. Il est vraiment excellent ce film, j’étais mort du début à la fin 🙂

Sinon, juste avant de partir pour le cinéma, j’ai reçu un coups de fil de L. Elle m’a appelée par erreur : c’est une de ses copines qui utilisait son téléphone pour appeler son copain, mais elle s’est trompé de numéro. Cool, ça veut dire qu’elle a mon numéro dans son répertoire 🙂 On a un peu discuté et j’ai cru comprendre que je ne suis pas le seul à qui cela plairait que l’on se retéléphone 🙂

Ah, j’aime bien quand mes week-end se passent aussi bien. En plus, j’ai pu enregistrer la retransmission du festival Jazz in Marciac sur France-Inter et je pourrais donc l’écouter demain. Vivement demain …

Premiers pas sur le net août 3, 2005

Posted by sdefresne in Uncategorized.
1 comment so far

Voilà, je me suis enfin décidé à créer un blog. Étonnant, n’est-ce pas de la part d’une personne aussi timide que moi (bon, il faut dire que je n’ai donné son adresse à personne). Mais voilà, depuis mon retour de Corse, j’ai décidé de changer et de tenter de vaincre ma timidité. Et quelle meilleure façon de le faire que de me forcer à m’exprimer publiquement.

En plus d’ouvrir un blog, j’ai aussi créé un compte chez flickr pour héberger les photos que je prendrais avec mon nouvel appareil numérique, et un autre chez 43 things afin de publier mes objectifs à plus long terme. De plus, cela me permettra aussi de travailler ma timidité car c’est un site beaucoup plus fréquenté que ce blog. Pourquoi cette volonté de changer me demanderez-vous ? Eh bien, 『それは秘密である』。

Canyoning à la Vacca juillet 8, 2005

Posted by sdefresne in Uncategorized.
add a comment

Canyoning

Aujourd’hui, réveil à 6:00 car on à rendez-vous au col de Bavella pour faire du canyoning. On part vers 7:00 après un petit déjeuner expédié rapidement car le réchaud a encore mis énormément de temps pour chauffer l’eau à cause du vent qui souffle sans arrêt depuis hier soir. Sur le chemin, on récupère Céline une copine de prépa de Sandrine qui est aussi invitée au mariage et qui comme nous en profites pour aller faire un peu de canyoning.

On arrive au col avec une bonne demi-heure d’avance : on a du prévoir un petit peu large :-p Par contre, après une brève incursion dehors on décide de rester à attendre le guide dans la voiture, car avec le vent, et le soleil qui n’éclaire pas encore ce versant de la montagne, il fait vraiment froid; le thermomètre de la voiture indique 15°C. On profite de l’attente pour se régaler les pupilles du paysage : magique. Il n’y as pas d’autre mot.

Vers neuf heure et demi, la guide — finalement c’est une femme, son nom nous avait induit en erreur — vient toquer à notre fenêtre. Elle nous attendait elle aussi dans sa voiture depuis 9:00 ^_^ Elle nous conduit un peu plus près du point de départ de la ballade. On y trouve deux couples qui descendront le canyon avec nous : l’un vient de Lyon, l’autre de Finlande. Une fois que tout le monde a son matériel — combinaison intégrale renforcée, casque, baudrier, caissons étanches pour la nourriture — et s’est mis en maillot de bain, on peut partir.

Lors de la descente, on croise deux autres groupes. L’un d’entre eux comportent plusieurs enfants, et certains d’entre eux semblent très peu sportif — d’ailleurs, ils nous retarderont car leur guide devra remonter deux personnes, et va les escorter jusqu’en bas à sa place. Comme notre guide n’a pas envie de devoir les supporter durant toute la descente du canyon, elle nous explique rapidement les consignes de sécurité … Et c’est parti !

Là, on patauge pendant trois ou quatres heures dans la rivière, en montant sur les rochers, soit pour y faire des sauts, soit parce qu’il n’y a pas d’autre chemin. L’eau est limpide et l’on voit à tout moment le fond, même si parfois il est hors d’atteinte, plus de six mètres sous nos pieds. Je me suis super bien amusé, même si j’ai zappé deux sauts pour lequel je ne me sentais vraiment pas en confiance (c’est dommage d’avoir le vertige). Par contre, j’ai vraiment aimé le rappel de douze mètres à côté de la cascade !

Finalement, on arrive au bout du canyon. On casse la croûte, et l’on fait un peu de bronzage. Pour ma part, je reste plutôt à l’ombre car j’ai tendance à virer directement au rouge dès que je suis un peu exposé au soleil, et ce malgré la crème solaire que je me suis appliqué dès que j’ai eu retiré ma combinaison. Une fois bien reposé, on repart pour Porto-Vecchio.

Le soir nous sommes invités par Cyril et Sandrine pour un barbecue en l’honneur de Sebastian qui fête son anniversaire aujourd’hui. On retrouve presque tous les anciens Télécom invités au mariage, ainsi que les trois copines de prépa que Sandrine a invité : Céline, Blandine et Camille. En fait, parmi les trois, seule Blandine m’était encore inconnue car j’avais pu croiser Camille en février lorsque Sandrine était passé sur Paris.

Départ juillet 7, 2005

Posted by sdefresne in Uncategorized.
add a comment
5:55 !

Je me réveilles en sursaut car mon réveil n’as pas sonné à 5:00 comme prévu; l’avion décolle d’Orly à 8:02, il ne me reste que peu de temps pour me préparer. Je saute sous la douche, et dix minutes plus tard, je suis dans la rue en direction du métro. Je n’ai pas eu le temps de déjeuner, je devrais donc attendre celui qui nous sera offert durant le vol. Par contre, j’ai pu prendre la tartelette à la rhubarbe que Matthieu à oublié dans mon frigo avant de partir en Guinée.

Ouf, j’arrive à l’heure à l’aéroport pour l’embarquement. Je retrouve les trois potes avec qui je vais passer cette semaine de vacances en Corse : Jérémy, Christophe et Arnaud. Le vol se passe sans encombre; on est juste un peu secoué lors de l’atterrissage à Figari. Rien de bien méchant. Par contre, les bagages d’Arnaud ont été oubliés à Paris : on doit donc attendre l’avion suivant dans lequel ils ont été envoyés et qui arrive avec une heure de retard.

On prend finalement la voiture de location pour aller chez Sandrine. En chemin, Christophe trouve finalement comment faire marcher la climatisation : ouf, car il aurait vraiment fait trop chaud sans ça. Un petit quart d’heure plus tard, on arrive chez les parents de Sandrine où l’on retrouve les deux futurs mariés : Cyril et Sandrine.

Finalement, on choisit d’aller s’installer au camping situé juste au-dessus de la plage où aura lieu la soirée du mariage. Les lieux sont superbes, par contre, il n’est vraiment pas facile d’accès ! Et comme Jérémy est notre seul chauffeur, il décide que l’on changera de camping dès la soirée passé car il veut conduire le moins souvent possible sur la petite route permettant d’y accéder. Dommage, la plage est superbe.

Une fois les tentes montées, on commence à préparer le repas. En tentant de monter l’un des deux réchauds, je me retrouve avec du gaz qui me dégouline dessus : il est défectueux. Et avec le vent qu’il y a, notre petit réchaud à bien du mal à faire chauffer l’eau. Mais bon, en prenant le temps, il y arrive enfin. Une fois le repas terminé, on rentre tous se coucher, car il fait déjà nuit noire — en fait, il faisait déjà nuit noire lorsque l’on a commencé à cuisiner :p